par Jack "El Oso"

Amis Salseros, c'est le printemps. Qu'importe si la météo fait encore parfois des siennes: le printemps est là et ne bougera pas. Qui dit printemps, dit temps de renouveau, de renaissance: les beaux jours reviennent, les petits oiseaux chantent, les jupes raccourcissent, euh… enfin, bref, avec la nature, c'est notre envie de vivre qui se remet lentement en marche après une (bien trop) longue hibernation.

Avec le printemps, arrive également la "saison" des concerts et autres événements Salsa / latinos. Allez savoir pourquoi, ces choses là, c'est comme les fruits: il y a une saison pour ça.

Cette année, Latina ouvre la marche dès le 15 avril avec Adalberto Alvarez et Compay-95-ans-et-toujours-Segundo. Puis vient le Congrès de Salsa de Châtillon, en mai, le Festival Latina à Disney Village, en juin, Mundo Latino à Issy-les-Moulineaux, en début juillet. A partir de là, c'est le feu d'artifice avec les festivals de Toulouse, Arles, Pamiers, Vence, La Seyne-sur-Mer, Sète et bien entendu celui désormais légendaire de Vic-Fezensac. Sans parler de la cohorte de concerts organisés hors-festivals dans toute la France.

Nos amis européens ne sont pas en reste, avec le Congrès de Salsa de Norvège, du 7 au 9 juin, le European Salsa Dance Festival, du 21 au 23 juin à Haarlem, Pays-Bas, la "Gran, Gran Fiesta" organisée chaque année en juillet sur les bords de la Tamise, à Londres, pour ne citer que ceux là. Enfin, les plus grands événements Salsa outre-Atlantique ont également lieu dans cette période: West Coast Salsa Congress (fin mai) de Los Angeles, Congrès de Salsa de Porto Rico (fin juillet), East Coast Salsa Congress de New York (en août), avec cette année un petit nouveau: le Congrès de Salsa de République Dominicaine (début juillet).

Sans vouloir être rabat-joie, car je suis le premier à me réjouir de ce programme on ne peut plus chargé pour les quatre prochains mois, je m'interroge malgré tout sur une chose: pourquoi diable les organisateurs / producteurs de tous ces événements et concerts choisissent-ils TOUS de nous les proposer en cette période ? Certes, je comprends fort bien qu'il fait beau, que nous sortons plus facilement, que le "retour à la vie" de cette période rend sans doute les dépenses un peu moins douloureuses pour notre porte-monnaie.

Malgré tout, je m'interroge. A Paris, nous avons bien droit à deux ou trois concerts à la rentrée, généralement, en septembre ou octobre. Plus rarement en novembre. Il n'empêche que si l'on fait une moyenne, en France, au moins 80% des concerts et événements Salsa / latinos ont lieu en mai-juin-juillet. Et le reste de l'année ? Rien, ou presque rien. Si je puis me permettre cette métaphore, j'ai un peu l'impression d'être à l'eau et au pain sec toute l'année, puis de me faire servir un festin pantagruélique de mai à juillet, au point de friser l'indigestion.

Messieurs les organisateurs, lorsqu'on est passionné, on l'est toute l'année. Ne nous laissez pas à l'abandon pendant 8 mois, pour ensuite nous obliger à faire des choix douloureux entre une dizaine d'événements, alors que nous aurions sans le moindre doute assisté à TOUS ces événements si seulement ces derniers avaient été répartis sur toute l'année.

-Jack "El Oso"

www.salsa-fr.com

Quelques liens:
Festival de Vic-Fezensac: www.tempo-latino.com ;
Congrès de Salsa de Châtillon: www.CongresSalsa.com ;
European Salsa Dance Festival: www.salsafestival.nl ;
Congrès de Salsa de Porto-Rico: www.salsacongress.com

 

Article paru dans le Radio Latina Magazine, édition de mars 2002

 


Accueil | Musique | Forum | Magazine | Guide Salsa à Paris | Liste de diffusion | Salsabor

Touts droits de reproducton réservés ©Salsa-fr.com, 2000-2001
Pour toute information sur ce site, écrivez à webmaster@salsa-fr.com



Mesurez votre audience